L'histoire (surprenante) de Quentin ,16 ans

J'ai eu un parcours de "femme" sans règles, donc pas d'ovulation...avec aucune explication "technique" pour la médecine. Après quelques années de médicaments, sans réussite, j'ai décide d'abandonner.
Je change de boulot en mai ou l'on m'embauche un petit peu parce que je n'ai pas d'enfant (création de 4 résidences vacances). 3 semaines après on m'autorise a prendre un we prolonge en Italie...
Septembre arrive, date anniversaire des examens et après 3 rendez-vous annulés ma collègue/amie me pousse à y aller...

Visite et discussion sur une éventuelle reprise des médocs : refus, pleurs, mon gyneco insiste pour une écho....Sa tête change de couleur, j'imagine un truc grave (tumeur, maladie) et là il me montre une image que j'imagine être son fond d'écran....
Un foetus de 4 mois et 3 semaines.......on remonte dans le temps,
boulot, bien etre, UNE ovulation = UN bébé...
Je deviens la coqueluche du service, de mes collègues et même de mon patron. Je travaille jusqu'à la veille, c'est une grossesse sans problème, haptonomie, puis naissance. Après ça, un grand vide, un grand manque de grossesse mais tout est géré grâce à la joie apporté par Quentin.

L'histoire (surprenante) de Pauline, 11 ans

Puis de nouveau le néant, pas de règles, ni cycles, plus rien...de nouveau les examens : rien à comprendre.
Les années passent sans bébé, puis une nouvelle me donne un coup de grâce, une amie fraichement divorcée tombe enceinte : je ne m'en remets pas....
événement = UNE ovulation= UN bébé, Pauline est conçue....

Pauline est née dans une clinique classique allemande, tout en douceur, tout en couleur, tout en musique. Un pays où la grossesse n'est pas considéré comme une maladie et l'accouchement, le final, qui doit réussi au mieux. Des le lendemain matin les mamans déjeunent ensemble dans une pièce, on nous bichonne (douche, massage, granules, partage) 3 jours après nous rentrons à la maison avec un accompagnement à la maison de qualité.
Le 26 janvier au matin, visite en cabinet, puis en clinique : l'accouchement va se faire. J'arrive seule, papa est en manœuvre à 400km,
On m'installe en me faisant choisir la couleur de ma salle : violet, puis on me demande quelle musique je préfére. Visites régulières du personnel, puis péridurale (en bonne française). Patience, papa est sur la route (train puis auto-stop) et à 14h on me dit que Pauline est prête à sortir, il ne faut plus attendre, même pas son papa.
Deux infirmières me tiennent les jambes et Pauline après quelques poussées est "réceptionnée" le long du bras du gynéco, qui lui parle en l'appelant par son prénom, dans mes bras puis quelques photos et là son papa arrive dans uns belle blouse bleue par-dessus son treillis des plus seyants et merci encore au routier allemand pour le grand détour !!!
Un moment magique que l'arrivée de cette petite fille ,je ne sais pas si la vie du bébé a un rapport avec l'accouchement, mais Pauline est confiante dans sa vie....

35 ans à la naissance de Pauline, et depuis règles et cycles, retour en France mais pas de nouveau bébé.....
Mais tout est bien qui finit bien , 2 enfants à élever c'est pas mal !!!!

Francoise