Déja Maman de deux grandes filles de 11 et 12 ans, après avoir perdu mon premier petit garçon à la naissance et avoir eu de graves complications après la naissance de ma seconde fille, je pensais ne plus avoir jamais la chance de donner la vie à nouveau.
Mais la nature en a décidé autrement...

En Septembre 2007, une petite surprise, une grossesse non prévue mais quelle belle surprise... je me suis rapprochée du CHR afin d'avoir un avis sur cette grossesse par un spécialiste... qui me dit tout simplement "si vous étiez ma femme je vous dirais 'allons-y' c'est jouable, bien sûr pas sans risque, mais avec une surveillance très pointue, on peut mener cette grossesse à terme". Malheureusement cette grossesse a dû être interrompue car non évolutive... Mais le désir que j'avais enfoui avec ce début de grossesse est revenu à la surface... Alors nous avons décidé de tenter à nouveau...

Je savais que ce bébé n'irait pas au delà de la 34 ème semaine de grossesse. Je suis rentrée à la maternité pour une semaine de surveillance de fin de grossesse avant cette naissance tant attendue. Contrairement à mes deux filles qui sont nées par césarienne sous anesthésie générale, on m'a proposé une anesthésie locale, pour pouvoir mieux "accueillir" mon bébé... Alors un matin, je suis descendue, effrayée car je savais les risques que je prenais et j'avais peur pour mes filles, mais si heureuse...

Quelques instants plus tard j'entendais son premier cri, c'est le seul cri de nouveau né que j'ai pu entendre, c'était magique... Malheureusement très vite on me l'a montré, laissé embrasser furtivement puis emmené car sa prématurité avait provoqué des complications pulmonaires, une maladie des membranes hyalines...
7 jours en soins intensifs puis 3 semaines en chambre mère-enfant avec des soins plus légers, nous deux, rien que nous deux, avec la visite de ton papa, de tes grandes soeurs, puis petit à petit de toute ta famille...

Un lien qui jamais ne se défera... je t'ai allaité dès que j'ai pu (tout petit cela n'était pas possible mais je tirais mon lait) et aujourd'hui quel plaisir de continuer cet allaitement...
Mon tout petit, mon petit, mon amour de petit garçon GABIN...
Mon amour pour toujours...

Magali
gabin